Relations de service

Code UE : RSV201

  • Cours
  • 4 crédits

Responsable national

Jean-Louis LAVILLE

Public et conditions d'accès

Niveau C. Bonne formation générale de base en sociologie et économie recommandée. Séminaire de recherche, fondamental, suivi dans le cadre du Master STS RH-Sociologie, Travail social et du Master DCIO.

Objectifs pédagogiques

Analyser le phénomène de "tertiarisation" des économies contemporaines, moins connu que la "mondialisation", mais tout aussi important.
Etudier les formes et les conséquences de la croissance des activités et de la montée des relations de services.
Approfondir les spécificités du travail dans les services
Mieux comprendre la "crise", c'est-à-dire les changements dans les économies contemporaines et les rapports entre économie et société, en tirer des conclusions en matière de d'emploi.

Compétences visées

Disposer d'une grille d'analyse permettant d'aborder les situations de services auxquels les étudiants sont confrontés.
Avoir expérimenté dans une étude de cas cet outil et s'être approprié concrètement sont maniement.

Contenu

Cette Unité d'enseignement est consacrée à l'analyse du phénomène de " tertiarisation " des économies contemporaines, c'est-à-dire la montée en leur sein des relations de service. Elle construit un cadre d'analyse pour examiner les formes concrètes que prennent les relations de service dans les entreprises privées, le service public et les associations. Elle établit ainsi des distinctions dans cette réalité multiforme. Par-delà la dimension organisationnelle, la dimension institutionnelle est mobilisée ici pour identifier et caractériser ces différents types de service que ne sont pas tous équivalents sur le plan des valeurs démocratiques.
Dans un premier temps, les relations de service sont étudiées dans les entreprises privées industrielles. Par ce biais, il est possible de constater que les relations de service ne se limitent pas aux activités de service, mais touchent aussi à des activités autres comme l'industrie.
Dans un deuxième temps, on poursuit l'approche de services dont la logique institutionnelle est fondée sur un registre de légitimation différent de l'entreprise privée. La prise en compte de la dimension institutionnelle amène à distinguer sociologie du service public et sociologie de l'entreprise privée.
Dans une troisième temps, sont examinés les services relationnels, ce qui a mené à intégrer l'étude du rôle socio-économique des associations à travers sa problématisation en termes d'économie solidaire.
Au total, le développement des services est loin de s'identifier à celui d'un marché de services. La solidarité constitue une référence importante dans la conception et le fonctionnement des services.
La conclusion met l'accent sur les questions sociologiques posées par les changements économiques, synthétisants les enseignements des différentes situations étudiées pour insister sur les choix de société liés aux modes de structuration de la société de services. L'observation de l'existant alimente une réflexion sur les futurs possibles.

Bibliographie

  • J.L. Laville : Sociologie des services, Toulouse, Erès (édition poche)

Cette UE apparaît dans les diplômes et certificats suivants

Chargement du résultat...
Patientez
Type
Intitulé
Equipe pédagogique
Modalité(s) / Lieu(x)
Code
Equipe pédagogique Travail
Modalité(s) / Lieu(x)
  • Enseignée en formation présentielle ou partiellement à distance : Paris
  • Equipe pédagogique Innovation
    Modalité(s) / Lieu(x)
  • Enseignée en formation présentielle ou partiellement à distance : Paris
  • Type Intitulé Equipe pédagogique Modalité(s) / Lieu(x) Code

    Voir les dates et horaires, les lieux d'enseignement et les modes d'inscription sur les sites internet des centres régionaux qui proposent cette formation

    UE

      • Paris
        • Paris
          • 2017-2018 2nd semestre : Fod accessible nationalement
          • 2017-2018 2nd semestre : Présentiel