Le Centre d’économie sociale (Cestes) mène des activités de formation, d'études et de recherche au sein du Conservatoire national des arts et métiers Cnam depuis 2004. Il fait aujourd’hui partie du département MIP (management, innovation, prospective) de l’école Management et Société.
 

Le Cestes travaille dans l’esprit de la promotion professionnelle et sociale des adultes et dans la recherche de haut niveau.

Il conçoit des cursus en lien avec des entreprises d’économie sociale et avec leurs organisations. Il développe une activité de conseil, d’étude et de  recherche et de publication sur ces mêmes sujets. Dans cette perspective, il établit des partenariats avec les différents organismes, publics ou privés, concernés par les questions intéressant l’économie sociale, les coopératives, les mutuelles et les associations.

Le Cestes est reconnu comme l’un des pôles d’excellence en Europe.

Il collabore à l’Université coopérative européenne (UCE). Il participe aux travaux du Comité de recherche de l’Alliance coopérative européenne (ACI, Genève) et à ceux du Centre international d’Information et de Recherche sur l’Economie Collective(Ciriec, Liège). Il est partenaire d’édition de plusieurs travaux scientifiques de portée internationale.
 

Au sein du Cnam, le Cestes est l’un des premiers pôles du Conservatoire :

  • pour le nombre d’auditeurs en formation de niveau I ;
  • et le nombre de diplômes délivrés.


Présent uniquement à Paris en 2004, il propose aujourd’hui des formations dans les centres du Cnam de cinq régions de France :

Voir le site (nouvelle fenêtre)Ile-de-France
Voir le site (nouvelle fenêtre)Bourgogne
Voir le site (nouvelle fenêtre)Nord-Pas-de-Calais
Voir le site (nouvelle fenêtre)Limousin
Voir le site (nouvelle fenêtre)Pays de la Loire (à partir de juin 2018)

Le Cestes est animé par une équipe de cinq permanents :

  • le responsable est assisté
  • d’une adjointe en charge notamment des cycles de formation,
  • d’une personne responsable de l'administration et de la gestion,
  • d’une chargée de communication, d’information et de documentation
  • et d’une coordinatrice méthodologique.

Cette équipe travaille en coordination avec douze directeurs de mémoire et responsables d’ateliers de formation et avec une trentaine d’enseignants chercheurs intervenant dans les formations ou les groupes de travail.